NÉPAL

Great Himalaya Trail

L'Himalaya, "Demeure des neiges" en Sanskrit. Terre de légende pour les premiers explorateurs européens, terre d'exploits prodigieux pour les alpinistes, le seul mot "himalaya" évoque en chacun de nous un sentiment de curiosité et de respect pour ces montagnes et ceux qui y vivent. Dix des quatorze sommets dépassant les 8000m d'altitude sur notre planète en font partie (les autres se situent dans la chaîne voisine du Karakoram), dont huit d'entre eux se situent au Népal, seconde destination de "La Trilogie Sauvage".

Il s'agira pour nous d'effectuer une traversée intégrale du Népal d'Est en Ouest par l'Himalaya. Ce périple que beaucoup ont rêvé d'accomplir était alors impossible à réaliser jusqu'au début des années 2000 à cause de vastes zones interdites au public dû aux tensions frontalières avec le Tibet (et donc la Chine). En 2002, les tensions s'apaisent et le Népal ouvre enfin l'intégralité de son territoire rendant possible pour la première fois une telle traversée. L'itinéraire que nous suivrons est l'oeuvre de Robin Boustead qui a méticuleusement documenté toutes les régions du Népal à partir de 2004 et qui fut le premier à réaliser cette traversée en 2008/2009, posant par la même occasion les fondations du Great Himalaya Trail.

Ce parcours est constitué de deux routes parallèles et connectées entres elles à de multiples reprises : une route haute et une route basse. La haute route est évidemment la plus ambitieuse et elle constituera la base de notre voyage et le projet principal. La route basse, permettant une meilleure immersion dans la culture Tibétaine (car traversant de nombreux villages isolés), nous permettra de continuer en cas de prévisions météorologiques difficiles.

Pour nous accompagner dans ce périple nous vous présentons Naya, une petite panthère des neiges qui fera le voyage avec nous en sautant d'un sac à l'autre. Il s'agit de l'un des félins les plus rares du monde et même si nous rêverions de l'observer dans son espace naturel il y a très peu de chance que nous la croisions. Très discrète, elle préfère les pentes escarpées à la plaine et ne croise les humains qu'en de très rares circonstances. En danger d'extinction, elle est malheureusement toujours braconnée pour sa fourrure ainsi que pour ses os (utilisés dans la médecine asiatique) malgré les efforts de conservation de nombreux pays. On estime sa population sauvage aux alentours des 5 000 individus dans le monde bien qu'il soit très difficile d'en avoir une idée précise due à la nature très discrète de l'animal ainsi qu'à ses zones d'habitat difficiles d'accès.

CALENDRIER

  • Instagram - Black Circle
  • Facebook - Black Circle

Suivez-nous sur